Les points essentiels à retenir sur l’isolation des combles perdus

Lorsqu’ils sont mal isolés, les combles perdus ou les combles non aménageables sont en grande partie responsables des pertes énergétiques dans le foyer. Ils sont également à l’origine de l’inconfort des résidents durant les périodes de forte chaleur ou de gelée. Bien qu’on ne puisse les transformer en espace de vie, il est tout à fait possible de procéder à l’isolation thermique de ces lieux. Nous en parlons. Découvrez !

Pourquoi travailler l’isolation thermique de ses combles perdus ? 

Les « combles perdus » désignent l’espace existant sous la charpente. Il est considéré comme non habitable soit parce que sa hauteur est insuffisante, soit parce que le type de la charpente ne le permet pas. De manière générale, les combles perdus sont trop étroits pour faire office d’espace de vie. La plupart du temps, ils sont affectés au stockage. 

Comme susmentionnés, ces combles sont à l’origine de l’inconfort dans la bâtisse. En effet, des études scientifiques ont démontré que plus de 30% des déperditions de chaleur sont de leur fait. L’atmosphère à l’intérieur de la bâtisse surchauffe également durant l’été lorsque leur isolation fait défaut. Pour que le confort des habitants soit donc assuré, des travaux d’isolation thermique s’imposent. Ces derniers permettent également de réduire considérablement la consommation d’énergie. Pour leur réalisation, il est fortement conseillé de faire appel à un couvreur professionnel situé dans le 27 qui est un spécialiste dans ce domaine. 

Comment procéder à l’isolation thermique des combles perdus ? 

Les professionnels en travaux de toiture ont recours à deux techniques différentes selon que les combles soient accessibles ou non. 

Pour isoler les combles non accessible ou difficile d’accès, la technique par soufflage est mise en œuvre par les couvreurs. C’est notamment le cas lorsque les combles ne disposent pas de trappe accessible depuis l’intérieur. Ils procèdent donc de l’extérieur. Après avoir ôté quelques tuiles, on souffle de la laine en vrac dans les moindres recoins des combles. Pour ce faire, un appareil spécifique est utilisé. En outre, l’isolant doit au moins faire 320 mm d’épaisseur pour une isolation optimale. De surcroît, sa résistance thermique doit être supérieure ou égale à 7. 

 Par contre, s’il est possible d’accéder aux combles, on procède à la technique de déroulage. De la laine souple en rouleau est dans ce cas utilisée. Quant à son installation, il suffit de l’étaler directement sur le plancher. 

Isoler les combles perdus de sa maison : à quel prix s’attendre ? 

Le coût de l’isolation des combles perdus peut varier d’un professionnel à un autre. Pour avoir une idée des tarifs appliqués sur le marché, il est donc conseillé de demander un devis de vos travaux auprès d’un spécialiste en travaux de toiture. Procéder ainsi ne vous permet pas uniquement de vous mettre au fait de ces tarifs. Ce document vous permettra de mieux vous préparer aux travaux, financièrement et mentalement. 

En outre, rappelons que plusieurs facteurs peuvent faire varier le coût des travaux en question. Il s’agit entre autres du prix des isolants, du coût de la prestation, de la complexité de l’intervention, du déplacement de l’artisan-couvreur, ainsi que de la surface à isoler. Sachez également que le prix des isolants varie en fonction de leur indice de résistance thermique. À titre d’illustration, il faudra compter en moyenne entre 7€ et 10€/m² pour de la laine de roche. Pour la laine de verre, le prix moyen au mètre carré se situe entre 6€ et 18€. Quant à la ouate de cellulose, son coût moyen par mètre carré oscille entre 28€ et 42€. Enfin, il faudra en moyenne prévoir entre 25€ et 36€ pour le mètre carré de laine de chanvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *