Dans quels cas procéder à la rénovation de sa charpente? 

La charpente constitue une pièce maîtresse de la toiture. Elle forme son ossature et supporte, à cet effet, l’ensemble des éléments qui la compose. Généralement, nous portons plus d’attention au revêtement de notre toit. Pourtant, il est crucial d’inspecter régulièrement la charpente afin de vérifier son état. En effet, celle-ci peut s’altérer avec le temps. C’est surtout le cas lorsqu’elle manque d’entretien. Néanmoins, il arrive que les travaux d’entretien ne suffisent plus pour préserver son intégrité. Dans ce cas de figure, il faut envisager sa rénovation. Que faut-il savoir sur ce procédé ? Nous en parlons. 

Quand faut-il rénover sa charpente ?  

La rénovation de la charpente comprend l’ensemble des opérations entreprises sur la totalité ou une partie de la charpente. Elle est généralement précédée d’un diagnostic approfondi de la structure. L’ampleur que va prendre la rénovation dépendra alors de la nature des problèmes détectés.

Les travaux de rénovation sont en principe justifiés par le vieillissement naturel du bois. Ils peuvent également être entrepris en raison des usures occasionnées les infiltrations d’eau, les insectes xylophages ainsi que le développement des champignons. 

Toutefois, les travaux de rénovation ne répondent pas forcément à un besoin de résoudre une problématique. Parfois, ils ont pour finalité de modifier l’aspect de la bâtisse et son style architectural. Ils sont souvent exécutés dans le cadre de l’aménagement des combles ou la surélévation de la toiture. 

À titre d’information, il est recommandé de rénover la charpente de sa maison tous les 20 ou 30 ans. Pour la mise en œuvre des différentes opérations, le recours aux services d’un professionnel comme ce couvreur charpentier  dans le 64 est indispensable. 

Quels sont les principaux problèmes pouvant affecter une charpente ? 

Le diagnostic de la charpente peut révéler différentes pathologies. Il peut s’agir de :

Traces d’usure et de vieillissement du bois 

Avec les années, les variations de température et l’alternance des saisons, la charpente de la maison se fragilise peu à peu. Dans ce cas de figure, la rénovation se concrétise par le remplacement des pièces défectueuses. 

Problèmes d’humidité 

La toiture est constamment exposée aux intempéries. Lorsqu’elle est mal isolée ou lorsque les coups de vent parviennent à déplacer les tuiles, l’eau de pluie s’infiltre et atteint l’ossature du toit. Une telle situation ne peut être ignorée. Pour éviter le pourrissement du bois, il faudra agir rapidement. À cet effet, on procèdera au remplacement des tuiles défectueuses. Il en va de même des isolants imbibés d’eau. Ici encore, les pièces de la charpente endommagées seront remplacées. En raison de la complexité de cette tâche, l’intervention d’un couvreur professionnel est fortement recommandée. 

La présence d’insectes ravageurs 

Le bois utilisé pour fabriquer les charpentes fait l’objet d’un traitement spécifique pour prévenir l’invasion des insectes xylophages. Mais lorsque les effets de ce produit s’estompent, ces ravageurs creusent des galeries dans le bois pour y déposer leurs larves. Ces bestioles se nourrissent de cette matière et entravent la solidité de la charpente. Il est donc crucial de s’en débarrasser. Pour mettre fin à l’invasion des termites, des capricornes et de vrillettes, n’hésitez pas à contacter un spécialiste en travaux de toiture. Bon à savoir : Le coût de la rénovation de la charpente varie en fonction de la nature des travaux à réaliser. Il dépend également de l’état de celle-ci, du nombre de pièces à remplacer, du traitement à appliquer ainsi que de la complexité de l’intervention. Pour la rénovation de cet élément, il faudra en moyenne prévoir entre 40 € et 60 € HT par heure. Pour avoir une idée de son prix, pensez à formuler une demande de devis auprès des entreprises spécialisées en travaux de toiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *