Construire une piscine

Construire une piscine : quelles sont les démarches à suivre ?

L’installation d’une piscine est une décision à ne pas prendre à la légère. En effet, un emplacement mal choisi, un nombre d’équipements insuffisant, un défaut d’installation peuvent causer des problèmes matériels et financiers. D’où l’intérêt de prendre en compte plusieurs éléments et étapes clés qui assureront la réalisation du projet avec succès.

Faire appel à professionnel

Il est toujours judicieux de faire appel à un spécialiste pour la construction d’une piscine. En effet, il est capable de conseiller les futures propriétaires sur les bonnes décisions à prendre. Passer par un professionnel est une garantie que le projet de construction sera mené à bien. D’ailleurs, trouver un constructeur fiable devient actuellement de plus en plus facile.

Il suffit par exemple de suivre ce lien pour prendre contact avec l’un d’eux. Toutefois, il est important d’opter pour une personne compétente pour éviter les mauvaises surprises. Ainsi, l’attestation d’une couverture décennale et une assurance de responsabilité civile figurent parmi les critères que doit avoir un expert.

Les démarches administratives à suivre

Il existe des réglementations précises concernant la construction d’une piscine. Le type d’autorisation varie en fonction de la taille du réservoir d’eau. Pour une dimension de moins de 10 m², aucune démarche administrative n’est requise. Si la surface est supérieure à 10 m², une déclaration est obligatoire.

Il faut noter que la mise en place d’un bassin peut entrainer également le paiement de nombreux frais à savoir les taxes et les impôts. Certes, ce projet nécessite un budget conséquent, mais il reste un investissement rentable en apportant de la valeur au patrimoine immobilier. Le site https://www.ndd.be offre des conseils supplémentaires concernant le sujet.

Les différents travaux de construction

L’ampleur des travaux varie en fonction de l’emplacement, de la forme et des dimensions de la structure. Il est important de considérer les caractéristiques du terrain, la nature du sol, l’exposition au soleil et la présence d’arbres.

Il est judicieux d’opter pour une zone adaptée. En effet, le soleil peut encourager la prolifération des bactéries et le vent peut emporter beaucoup de résidus pouvant salir l’eau.

Le terrassement et la pose du drainage

En optant pour les modèles de piscines enterrées, des travaux de terrassement doivent être effectués. Cette opération consiste généralement à évacuer les gravats et les morceaux de roche.

Vient ensuite la pose du drainage qui permet de rediriger l’écoulement des eaux du sol et du sous-sol. Cette technique assure la solidité et la stabilité de la piscine.

Les canalisations et les raccordements électriques

Le fonctionnement d’un bassin nécessite une installation électrique, un système de filtration, une pompe à eau et la mise en place de la canalisation. Ces travaux permettent l’arrivée et l’évacuation de l’eau. Il faut être vigilant par rapport aux normes de sécurité qui entourent la tuyauterie ainsi que l’électricité.

Équiper sa piscine de systèmes de sécurités

Vu l’augmentation du nombre de cas de noyade, la loi oblige les propriétaires d’appliquer des règles de sécurité. Ainsi, une piscine doit être dotée d’au moins un dispositif de sécurité. Il peut s’agir notamment d’une barrière de protection, d’une couverture de sécurité, d’un abri ou d’une alarme sonore.

Le proprio est exposé à une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros si aucun système n’est mis en place. Ces instructions ne sont pas valables pour les piscines gonflables et démontables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *