table basse

Bricolage : les astuces pour créer votre propre table

La table est un élément indispensable dans une maison. Que ce soit le salon, la salle à manger, ou même la chambre à coucher, elle peut être retrouvée dans toutes les pièces sans être incongrue. Bien que les constructeurs se donnent un mal fou pour créer des tables adaptées aux goûts et besoins de tout le monde, les envies de ce dernier ne cessent d’évoluer. Conscients de cette réalité, ils ont conçu de nouvelles idées afin d’aider le public à satisfaire leurs désirs.

Actuellement, un pied de table peut se vendre sans la surface de travail. Ce nouveau design a été élaboré afin de permettre aux consommateurs de créer eux-mêmes leur table. Tous les outils dont ils ont besoin sont à leurs dispositions sur des sites de bricolage ou dans des magasins spécialisés. Pour plus de créativité, des astuces faciles pour créer ce mobilier sont disponibles dans cet article.

Réalisation à partir d’un dessin : pour les ébénistes dans l’âme

Lorsqu’on a du temps libre et un talent pour le bricolage, créer une table par ses propres moyens peut être un passe-temps agréable. D’autant plus que cette solution est souvent moins onéreuse que d’acheter un modèle tout fait ayant les mêmes dimensions. Mis à part l’économie d’argent, il y a aussi le bénéfice de se voir disposer d’une table sur mesure. De plus, un ébéniste en herbe peut trouver cette initiative comme un excellent exercice. Avant de s’atteler à la conception, il est indispensable de connaître les composants principaux d’une table classique. Il y a d’abord le plateau, le tablier et le pied de table. Ces pièces peuvent être individuellement réalisées à partir de quelques branches.

La première étape est la phase de conception du mobilier en question. Votre choix doit être guidé par vos besoins et de la place dont vous disposez pour le placer. Prenez le temps de bien choisir et n’hésitez pas à faire un croquis pour mieux illustrer votre idée. Ensuite, évaluez la quantité de bois nécessaire pour sa concrétisation. Investir dans du bois peu coûteux, mais robuste est vivement conseillé si l’on veut un excellent résultat. L’érable ou le cerisier feront l’affaire pour une table destinée à durer plusieurs décennies. Une fois tous les matériels à dispositions, il ne reste qu’à les assembler. Divers sites suggèrent bien de façon à réussir cette dernière phase. La clé est de ne laisser aucun espace entre les différentes pièces. Tout doit être solidement assemblé et bien vissé. N’oubliez pas de poncer le résultat avec du papier abrasif ou une ponceuse avant d’appliquer une couche de peinture pour bois. Le rendu sera plus lisse et plus joli.

Utilisation d’un caisson : un assemblage malin

Puisque ce ne sont pas les pieds de table qui manquent sur le marché, il n’y a rien de plus facile que de choisir le plateau qui va avec. Il existe déjà des plateaux faits à base de bois, de pierres naturelles ou encore de fer. Le choix dépend du résultat escompté et de la nature de la pièce où l’on va la placer. Pour ceux qui préfèrent miser dans le minimaliste et le moins cher, transformer un caisson en table basse est une option intéressante. L’idéale est d’en avoir d’inutile dans son garage. Sinon, votre entourage ou le fermier du coin pourrait vous les vendre pour une bouchée de pain. Pour ce qui est du pied de table, faites-vous plaisir sur les divers catalogues déjà proposés en ligne. Assurez-vous toutefois qu’il peut supporter le poids du plateau que vous convoitez. Les dimensions doivent être parfaitement adaptées pour la stabilité de la table.

Initialement en bois, le caisson est le candidat idéal pour faire un excellent plateau de table. Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir plusieurs caissons à disposition pour un rendu unique. Selon le type recyclé, vous pourrez prendre les planches des autres caissons pour combler le trop d’espacement entre celui destiné à être la surface de la table. Des réajustements sont à faire pour masquer l’évidence de l’assemblage. Vous devez alors vous équiper de scies, de vis, d’un crayon et des équerres pour que le découpage soit bien droit. Le ponçage et la peinture sont toujours conseillés pour la finition.

Une table basse en touret de bois : un recyclage au charme brut

Cette dernière astuce est incontestablement la moins compliquée d’entre toutes. Elle ne demande aucun effort de démontage ou de fabrication. Seules quelques petites retouches pour embellir et customiser le bois sont nécessaires. Le dessus peut simplement servir de plateau et le cylindre de pied de table. Pour plus de praticité, vous pouvez y ajouter des roulettes, ainsi que des planches ou des chevilles sur la partie cylindrique du touret. Cela va créer des compartiments pour y ranger des livres ou d’autres objets de décoration. Vous pouvez également laisser votre fibre artistique parler et peindre le rendu avec vos propres couleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *