réseau-gaz

Tout ce qu’il faut savoir pour la conception d’un circuit de canalisation à gaz

Le façonnage d’un circuit à gaz est indispensable lorsque ce type d’énergie est celui utilisé par la chaudière, la cuisine dans un logement. Si les professionnels choisissent généralement entre trois techniques de conception d’un circuit à gaz, il leur incombe aussi de faire respecter les normes en la matière. Voici donc tout ce qu’il faut savoir pour la conception d’un circuit à gaz.

Installation des tuyauteries à gaz, le principe de conception

Concevoir un circuit à gaz en intérieur s’avère être complexe étant donné qu’il est nécessaire de concilier les besoins des futurs occupants du logement aux exigences réglementaires. Toutefois, les experts dans le milieu ont mis au point 3 circuits types afin que les installations à gaz soient pratiques et sécurisées. D’un côté, il y a la pose la moins complexe de la tuyauterie à gaz qui consiste à créer un circuit en élévation tout au long d’une paroi et hors du sol ou du bâti. Ce système de conception a l’avantage d’être moins complexe et facile à rénover.

D’un autre côté, il y a également les installations enterrées ou encastrées. Si la réalisation d’un circuit à gaz de ce type est beaucoup plus complexe et très réglementée, elle est jugée plus pratique et sécuritaire. En effet, le plombier fiable qui intervient assure à ce que les contraintes techniques et administratives soient respectées. L’installation des canalisations à gaz est enfouie au sol ou incorporée aux éléments d’un bâtia l’avantage d’être plus esthétique et plus sécurisé. Toutefois, créer un circuit encastré ou incorporé est beaucoup plus compliqué à rénover.

Canalisation de gaz, les normes à respecter

La canalisation à gaz doit être conçue suivant des règles bien précises. Prévues par l’arrêté du 2 août 1977, ces règles déterminent les types de composants comme les tuyauteries, accessoires, matériaux d’assemblage utilisés pour la création d’un circuit de chauffage. Mais les professionnels dans le milieu disposent aussi des références réglementaires de la NF DTU qui prévoient aussi des détails techniques sur la conception d’un circuit de gaz en intérieur. Y est également déterminée la modalité de pose qui sera établie en fonction du mode de distribution choisi.

Le respect de ces normes est nécessaire afin que les installations intérieures à gaz soient parfaitement sécurisées. Mais l’intervenant pour la réalisation d’un circuit à gaz doit également s’assurer que l’installation des appareils d’utilisation comme celui du chauffage, de production d’eau chaude sanitaire ou de cuisson soit parfaite. Sécuriser une installation à gaz passe aussi par un bon paramétrage de chaque élément que compose l’installation. En effet le professionnel devra régler la pression à moins de 100 mbar pour le gaz naturel et inférieur à 1.5 bar pour le gaz propane.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *