Comment calculer le prix d’un plafond tendu ?

Un plafond tendu ou faux plafond est une grande toile en PVC qui permet de couvrir entièrement l’ancien plafond afin de dissimuler toutes ses imperfections, à savoir : les dégâts des eaux, les cloisons cassées, les fissures, les bandes de plaques de plâtre visible, les petits bruits, les tuyaux,… Ce type de plafond intervient ainsi dans la décoration de l’intérieur de la maison et est reconnu comme étant un objet facile et rapide à installer.

Les éléments à considérer dans le calcul

Pour calculer le prix d’un plafond tendu en PVC, il faut tenir compte de plusieurs facteurs en même temps, dont : la surface en m² de la pièce et son périmètre linéaire en ml ; le nombre d’angles, de poteaux et de piliers ; les courbes de la pièce ; la nature de l’ancien plafond ; les types de luminaires qui vont y être rattachés comme les spots, les lustres et les plafonniers ; le choix de la finition de la toile c’est-à-dire mat, satin, brillant, translucide, rétroéclairée, acoustique ou imprimée ; les critères de pose comme la hauteur ; et enfin le temps de pose avec le nombre de poseurs qui doivent mettre le faux plafond en place.

Quelques points de vigilance

Pour entrer un peu plus dans les détails de calcul du prix d’un Plafond tendu, il faut tout d’abord noter que la surface en m² se calcule par la plus grande longueur et la plus grande largeur de la pièce. Ensuite, pour le mètre linéaire, il est nécessaire de calculer la tailledu profilé de fixation qui sert à tenir la toile. Il s’agit normalement du périmètre de la pièce. Puis, il y a lieu également de considérer les ouvertures au plafond s’il y en a, afin de pouvoir compter le nombre d’angles. Enfin, le calcul de la hauteur de la pièce permet d’envisager en avance s’il y a besoin d’utiliser un escabeau ou même un échafaudage lors des installations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *