maison-passive

Tout ce qu’il faut savoir pour chauffer une maison passive

Dans une maison passive, le choix du système de chauffe est primordial, car celui-ci doit contribuer à minimiser la consommation d’énergie du bâti. Malgré un large choix d’appareil de chauffe adapté au principe d’une habitation basse énergie, la solution choisie devra être économique tout en apportant le confort.

Maison passive, choix de la solution de chauffe

Une maison passive se doit de consommer très peu d’énergie aussi bien dans la production de la chaleur que de l’eau chaude. Le besoin de chauffage doit être en effet inférieur à 15 kWh/m²/an tandis que la consommation d’énergie renouvelable doit être moins de 60 kWh/m²/an. Plusieurs systèmes de chauffe répondent à ces critères, mais la solution la plus utilisée est la VMC à double flux à récupération de chaleur. Efficace et très économie, le système de ventilation mécanique couvre le besoin de chaleur par la ventilation d’une maison passive quelle que soit sa surface.

L’autre solution destinée à couvrir les besoins de chauffe et d’eau chaude d’une maison passive est le système multi-intégré tel que la chaudière à gaz à condensation avec brûleur. Apportant l’appoint de chaleur nécessaire dans un bâtiment passif et procurant l’eau chaude, ce système répond également aux exigences de ce type de construction. Le poêle à pellets hydraulique est également un autre système multi-intégré qui grâce à un circuit hydraulique chauffe les pièces de la maison, mais procure aussi l’eau chaude grâce à un ballon.

Les pré-requis pour chauffer correctement une maison passive

Choisir un système de chauffe pour une maison passive n’est donc pas difficile compte tenu de la diversité des solutions que l’on trouve sur le marché. Toutefois, le plombier compétent connaissant les exigences relatives au chauffage de la maison passive devra coupler à un bon système de chauffe, une bonne isolation qui constitue l’une des clefs de la maison passive. En effet, pour que ce type de logement puisse véritablement être passif et consomme le moins d’énergie de chauffe, il faut prévoir un système de lutte contre la déperdition de chaleur.

Ainsi, quel que soit le système de chauffe choisi, il faudra prévoir entre 25 et 35 cm d’isolant sur les murs. À cela s’ajoute l’isolation des sols de 20 cm et 40 à 45 cm pour les toits. De plus, les fenêtres doivent être équipées de triples vitrages et des châssis et menuiseries spéciales. Ainsi, très peu voire aucune perte de chaleur ne pourra être perçue à travers de telle enveloppe d’habitation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *