Entreprise de nettoyage

Prestation de nettoyage : ce qu’il faut savoir sur le cahier de charges

Les services de nettoyage professionnel se multiplient actuellement, tant les entreprises font appel aux sociétés spécialisées pour entretenir et nettoyer leurs locaux. Mais voilà, trouver le bon prestataire qui satisfera les besoins en nettoyage devient un vrai casse-tête pour les dirigeants d’entreprise. La meilleure solution pour ne pas s’y perdre, c’est de dresser un cahier de charges. De quoi s’agit-il vraiment ? Et comment en écrire un ? On vous répond.

Utilité d’un cahier de charges

Avant de faire appel à une entreprise pour nettoyer ses locaux, toute entreprise qui se respecte doit savoir ces besoins en termes de nettoyage et d’hygiène. Le cahier de charges est justement un outil incontournable pour cela. En d’autres termes, le cahier de charges sert avant tout à dresser la liste de vos attentes en matière de nettoyage, si vous voulez un simple lavage des sols et des murs intérieurs, ou un nettoyage des façades en plus…

Le cahier de charges comprend également quelques détails de votre entreprise, dont l’activité qui s’y effectue, l’emplacement des locaux (avec plan et photos à l’appui), le type de bâtiment, le revêtement du sol et des murs, les vitrages, les zones à risques s’il y en a… Bref, tout ce qui est bon à savoir afin que les agences de nettoyage puissent vous proposer des prestations adéquates.

Une fois le cahier de charges rempli dans les règles, il vous reste en effet à l’envoyer à quelques prestataires qui, après l’avoir bien étudié, vous feront parvenir en retour quelques propositions de service en rapport à vos attentes et conformes à votre établissement.

La rédaction d’un cahier de charges

Un cahier de charge mal rédigé ou incomplet engendre généralement des déconvenues avec les entreprises de nettoyage. C’est pour cela qu’il faut le faire avec beaucoup de concentration, et procéder point par point.

La première chose à faire est de bien lister les détails de base des locaux à nettoyer : nombre de pièces, types de revêtement du sol (s’il s’agit de carrelage, de parquet ou autres), des murs (enduit ou non), le nombre des fenêtres, le type d’utilisation des pièces… Ce dernier est très important, car une salle d’informatique et un réfectoire par exemple ne bénéficieront pas des mêmes traitements en termes de nettoyage.

Il est aussi important d’énumérer les prestations que vous souhaitez : nettoyage des sols, lavage des vitres, lessivage des rideaux et tissus, aération des locaux… Veillez également à indiquer la fréquence de nettoyage, que vous vous attendiez à un nettoyage quotidien, hebdomadaire ou mensuel.

Enfin, n’oubliez pas de mentionner si vous souhaitez ou non que l’entreprise de nettoyage prenne en charge l’approvisionnement des fournitures sanitaires (savon, papier toilette, essuie-main, gel désinfectant…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *