eau-alimentation

Les principes de conception d’un circuit d’alimentation en eau

La réalisation du circuit d’alimentation en eau repose sur quelques contraintes techniques prévues par la NF DTU 60.1. Si la planification du système d’adduction d’eau est assez simple, les travaux sont beaucoup plus complexes notamment lorsqu’il faudra placer les canalisations en aérien ou en incorporation.

 

Circuit d’alimentation en eau, la mise en œuvre

 

Suivant la NF DTU 60.1, le circuit d’alimentation en eau chaude ou froidedoit être conçu suivant quelques règles de base. Le réseau doit notamment être le plus court possible allant du réseau public à la maison, mais aussi au sein du logement lui-même. Ce circuit doit également permettre de fournir en continules différents équipements de l’habitation tout en étant facile d’accès afin de faciliter la vidange, le rinçage et la désinfection des canalisations en temps voulu.

 

Pour la conception de ce circuit d’adduction d’eau, la NF DTU 60.1 prévoit également l’utilisation d’un certain type de matériaux. Ainsi, pour un circuit d’alimentation en eau, ce sont les canalisations en polyéthylène haute densité (PEHD) semi-rigide sont les plus adaptées.Connues par leurs bondes bleues, ces canalisations sont disponiblesen plusieurs diamètres et permettent la création de tout type de circuit et peuvent supporter plus de 16 bars de pression. Une fois en place, le circuit doit être identifiable notamment par les grillages avertisseurs placé 10 cm au-dessus des canalisations

 

Circuit d’alimentation en eau aérien ou en incorporation ?

 

À Enghien-les-Bains comme ailleurs, la réalisation du circuit d’alimentation en eau peut se faire soit en aérien soit en incorporation. En aérien, le circuit d’adduction d’eau est réalisé par le plombier Enghien-les-Bains en apparent ou dissimulé dans une gaine technique ou dans un coffrage. Il faudra toutefois prendre en compte l’éventuelle dilatation des canalisations notamment lorsqu’il faudra les fixer à l’aide des étriers ou colliers.Conçu comme tel, le circuit en aérien doit rester accessible pour faciliter l’entretien et l’inspection.

En incorporation, le circuit d’alimentation en eau devra être réalisé au même moment que les autres éléments du gros œuvre. Les canalisations peuvent alors être enrobées, encastrées ou engravées en fonction de la possibilité et de l’incorporation. Toutefois, il existe certaines règles propres à chaque mode d’incorporation, notamment pour l’enrobage qui nécessite à ce que les canalisations soient installées entre les nappes d’armature. Enterrées, les canalisations doivent par contre reposer sur le sol et remblayer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *