L’accès aux aides pour le service à la personne

Le service à la personne (SAP) désigne l’assistance à domicile des personnes dans leurs tâches quotidiennes. C’est une prestation accessible à tous les ménages et dont les premiers bénéficiaires sont les personnes âgées. Il regroupe plusieurs activités qui tendent à faciliter le quotidien des particuliers : assistance administrative, assistance informatique, livraison, cuisine, jardinage et etc. Afin de faciliter d’accès au service à la personne, l’Etat a mis en place des allègements fiscaux et d’exonération de charges sociales.

Service à la personne : comment bénéficier de leurs prestations ?

Le service à la personne concerne une multitude de tâches courantes dans la vie quotidienne des particuliers que ce soit une personne âgée, une personne handicapée, les enfants moins de 6 ans ou bien toute une famille. Actuellement, les plus concernés sont les seniors.

Les démarches à réaliser pour bénéficier de ce type d’aide peuvent varier en fonction de la situation du demandeur. Cela peut être une personne autonome, mais qui a des difficultés à réaliser certaines de ses tâches habituelles au quotidien. Cela peut aussi être une personne dépendante et qui ne peut plus effectuer les tâches essentielles de la vie courante sans une aide extérieure.

Le service d’aide à la personne peut ainsi être proposé par la caisse de retraite après que cette dernière ait analysé la situation financière du demandeur ainsi que son degré de dépendance.

Pour financer les prestations du service à la personne, les seniors peuvent accéder à deux types d’aides, dont l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et l’aide de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Et l’on n’oublie pas les aides sociales que les caisses de retraite, le département ou la commune proposent.

Quels sont les avantages fiscaux pour les personnes âgées ?

Pour bénéficier des aides à domicile, le senior va bien sûr devoir dépenser. Mais en retour, il bénéficie d’un droit à l’avantage fiscal. Cet allègement prend la forme d’un crédit d’impôt sur le revenu. Il est équivalent à 50% des dépenses engagées et dont la limite est fixée à 12 000€ TTC par an. Le plafond pour service à la personne est toutefois majoré à 20 000€ par an au maximum pour les personnes invalides ou que prend à charge une personne invalide. Toutes les prestations y sont concernées, sauf pour les activités de petit jardinage (5000€), le petit bricolage dans la limite de deux heures au maximum (500€) et l’assistance informatique (3000€).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *