Isolation thermique des combles

Comment mettre en place une meilleure isolation à vos combles perdus pour apporter un confort thermique conséquent et apportant une économie d’énergie pour votre maison ! Un grenier bien isolé peut réduire votre facture d’électricité pendant la période hivernale, c’est pourquoi on doit apporter un soin particulier à son aménagement thermique.

Le point sur la question d’isolation

Que ce soit en été ou en hiver, la température ambiante de votre habitation devra toujours être la même pour vivre confortablement. Dans ce souci de la régulation de température, la structure de la toiture et le toit jouent un rôle prépondérant, voire essentiel sur la consommation électrique et donc sur les dépenses énergétiques de la maison. Effectivement, c’est la toiture et son revêtement qui subissent en totalité les effets des rayons du soleil en journée, et de la fraîcheur de l’air durant la nuit.

C’est justement pour cette raison que l’État a lancé le système de l’isolation thermique dans le but d’encourager les ménages français et les propriétaires à améliorer leur système de chauffage et obtenir ainsi des aides gouvernementales.

Quel est la meilleure alternative ?

Il s’avère ainsi que la qualité de l’isolation dépend grandement du système utilisé premièrement, et du choix adéquat de l’isolant à mettre en place deuxièmement. Ce sera en fonction de la configuration de la maison qui déterminera votre choix (ensoleillement, type d’habitation, revêtement du toit, etc.). Nous devons savoir qu’une toiture non isolée peut occasionner jusqu’à 30 % de déperditions thermiques dans la maison.

Afin de profiter d’une économie d’énergie bienfaisante pour votre ménage, choisissez pour cela des matériaux performants pour isoler au maximum vos combles. Vous pourrez ainsi profiter des aides octroyées avec une isolation thermique si votre maison est en règle vis-à-vis de la RT 2015, pourquoi ? Parce qu’une bonne performance d’isolation limite considérablement vos besoins en consommation d’énergie de chauffage ou de refroidissement de votre habitat.

Imperméabilisez votre toiture

Si la valeur de la résistance thermique minimale imposée pour une toiture est de R = 8 m².K/W dans le neuf et R = 6 à 7 m².K/W en rénovation, accréditez votre toiture de la plus grande valeur possible. Vous pourrez jouir du crédit d’impôt dans ce cas.

Optez pour une imperméabilisation à l’air de votre toiture à l’aide d’une membrane indépendante et continue dans l’ensemble de la soupente (faux comble, rampant, pied droit…), selon les règles de l’art. Choisissez pour cela des matériaux exigés par le cahier des prescriptions techniques CPT n° 3560, l’usage de laine minérale n’est plus d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *