Une maison éco-énergétique

Conception d’une maison éco-énergétique selon le climat

La conception d’une maison est largement déterminée par les conditions climatiques ou météorologiques de votre région. Par exemple, dans un pays à climat tempéré ou quatre-saisons, on doit privilégier des maisons équipées d’une cheminée de chauffage.

Disponibilité matérielle

Le choix des matériaux utilisés dans la conception des maisons doit se faire suivant les conditions climatiques de la région. Briques, béton ou ossature bois, on opte pour le matériau le plus performant selon les contraintes climatiques auxquelles votre maison est exposée. Aussi, la forme de la bâtisse dépendra de ces conditions. On évitera par exemple une maison trop large et fortement exposée pour une zone très soumise à des vents violents.

Un bon investissement

La conception d’une maison éco-énergétique n’est pas une question de tendance. Cela vient du fait qu’il faut favoriser le confort dans l’habitat même si les conditions météorologiques sont très variables. Même si ce mode de construction génère des dépenses supplémentaires, cela représente un excellent investissement dans le temps. Certainement, les maisons bioclimatiques ne cessent de gagner en valeur au moment de la revente.

Critères à prendre en compte

Au moment de concevoir une maison éco-énergétique, il faut considérer quelques facteurs :

L’isolation

L’isolation consiste à utiliser des matériaux isolants sur toutes les parois de votre bâtiment. Murs, planchers, plafond, toiture… Les choix sont multiples comme la cellulose, la laine de roche ou de verre, la mousse d’uréthane, la perlite, les fibres végétales, les fibres animales…

L’isolation thermique est indispensable, pas seulement pour les régions froides, mais dans toutes les régions. Dans les zones soumises au froid extrême, l’isolation va permettre de conserver la chaleur à l’intérieur et d’éviter que le froid de l’extérieur ne pénètre. Et le principe est inversé dans les zones exposées à une forte chaleur.

Les échanges de chaleur

Pour garantir la stabilité de la température à l’intérieur de la maison, il faut supprimer efficacement les échanges de chaleur ou déperditions thermiques. C’est-à-dire qu’il est obligatoire de boucher les trous d’air et autres fentes permettant de favoriser les échanges thermiques entre l’extérieur et l’intérieur.

Les sources d’alimentation

La maison étant bien isolée, il faut désormais penser à utiliser le meilleur système de chauffage ou de climatisation dans votre domicile. S’il existe de nombreux types d’appareils sur le marché, il faut privilégier ceux qui utilisent des sources d’énergie alternatives. Chauffe-eau solaire, climatisation éolienne, panneaux solaires, et bien d’autres dispositifs sont très appréciés. Mais le choix devra se faire selon l’implantation géographique de votre maison. Ainsi, un chauffe-eau solaire ne sera pas efficace si vous habitez dans une région régulièrement nuageuse.

Les sources d’éclairage

Pour ne pas gaspiller inutilement de l’énergie, il faut mettre l’accent sur l’éclairage naturel. Tout au long de la journée, votre maison ne devra nullement avoir besoin d’un éclairage artificiel. Baie vitrée, porte-fenêtre ou grande fenêtre sera utilisée pour favoriser l’éclairage naturel de votre maison. Et quand il s’agit d’éclairage artificiel, là encore on doit favoriser les lampes peu consommatrices comme les ampoules LED.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *